Les 10 premières pages de La nuit juste avant les forêts

Cinéma VR stéréoscopique 360

Ce projet est le fruit d’une résidence de 3 jours entre Emmanuel Rouillier et la compagnie de théâtre GABY Sourire avec sa directrice Sylvie Haggaï. La spécificité de la compagnie est de jouer des textes d’auteurs contemporains en immersion dans l’espace urbain. Au démarrage du travail il y a une question, le cinéma VR, par son aspect immersif et sa capacité à faire entrer le spectateur en empathie avec les personnages, est-il un médium adapté à la découverte des grands textes du répertoire ?

Les 10 premières pages de La nuit juste avant les forêts on Vimeo

Un homme inconnu, sans nom, sans réelle identité. Un homme qui en croise un autre, l’interpelle, lui demande une chambre pour la nuit. Un homme sous la pluie, assis dans un café, parlant pour ne pas laisser le silence l’envahir, mélangeant les sujets, semblant un peu fou. C’est un homme qui se cherche en cherchant les autres. en 1977, Bernard Marie Koltès aborde ses thèmes les plus chers. Un homme rejeté en quête de l’Autre et de l’amour. L’homme se déchire dans un flot de paroles continu pour éviter la mort mais surtout la solitude.